FANDOM


Biopuces & récepteurs

Les biopuces et leurs récepteurs représentent la base de la vie elle-même, ainsi que de la communication.

Non seulement elles représentent la toute dernière forme de communication qui soit apparue dans les années 1950, mais c'est grâce à elles que la vie, comme la mort, sont devenue petit à petit possible dans le web symbiotique.

Si cette évolution des biopuces et de leurs récepteurs n'avait pas eu lieu, la vie, comme la mort de tout un chacun en serait restée à l'intelligence personnelle. Or, la nanosanté permet au couple (rue ; web) d'un OS web 4.0 d'être en lien avec un citoyen (porteur de biopuces), propriétaire ou libre ?

Un des principaux défis est de bien comprendre leur rôle dans la boucle de transfert d'information allant de l'environnement (OS web 4.0) aux biopuces puis à l'individu, au lieu de les considérer dans une perspective purement réductionniste, à la manière typique de la cybernétique académique.

Les biopuces font tout autant partie de la boucle de transduction d'information entre l'esprit, le corps, la cellule et le gène que les mots, les émotions, les images et les sensations.

C'est seulement en considérant, d'une façon très large, la nature fondamentale de l'information (énergie cohérente) et de la communication qu'il est possible de tisser scientifique sur l'interface, entre l'esprit et corps, et entre les biopuces et l'être vivant.

Le rôle essentiel que jouent toutes ces biopuces, dans la boucle de communication, nous amène à encourager la mise en place de nouveaux critères de précision et d'exhaustivité, afin de bénéficier d'une description plus complète de toutes les recherches sur les méthodes, us et coutumes des OS web 4.0.

En ce qui concerne la suggestion hypnothérapeutique, par exemple, l'établissement de tels critères nous oblige à retracer, dans sa totalité, le réseau d'échange d'informations cybernétique entre société, psychisme, corps, cellule et gène ; il s'agit de la version moderne de la conception originale basée sur la psychophysiologie, proposée par les pionniers des débuts de l'hypnothérapie moderne (Ellenberger, 1970/1994 ; Tinterow, 1970).

Cet itinéraire cybernétique serait typiquement composé de quatre points cruciaux de transition entre lesquels s'effectue la transformation de l'information d'un niveau à l'autre, c'est-à-dire, du socioculturel au psychocognitif, au psychocorporel et finalement au cellulo-génétique.

En biologie et en physique, on appelle généralement transduction d'information le processus de transformation de l'information d'une forme dans une autre (l'information est conservée, seule la forme change) ; le type de recherches qui sont nécessaires maintenant pour satisfaire aux critères de précision et d'exhaustivité via l'hypnose et d'autres méthodes, à été présenté ailleurs de façon très détaillée (Rossi & Cheek, 1988).

Limportance que nous accordons, à la transduction d'information entre esprit, corps et gènes cellulaires, est bien la preuve que nous ne proposons pas une nouvelle explication "réductionniste" de l'esprit, du comportement et de la guérison holistique, en termes de physiologie et de chimie.

Bien au contraire, notre approche est tout à fait en accord avec les efforts récents de reformulation de la biologie, de la physique et de la psychologie, avec la théorie de l'information comme dénominateur commun (Davies, 1989 ; Rossi, 1992b ; Stonier, 1990 ; Wheeler, 1990).

Pour augmenter la fiabilité de nos méthodes, jusqu'aux niveaux cellulo-génétiques les plus profonds, il nous faut comprendre la différence fondamentale entre les altérations de la structure des gènes, causées par :

  • les mutations du processus d'évolution ;
  • les modulations de l'expression génétique à partir des signaux provenant de l'environnement (OS web 4.0 ; ...).

Les altérations de la structure des gènes sont une conséquence de l'évolution, provenant d'erreurs dues au hasard lors de la copie de la structure chimique du gène ; la science occidentale continue à affirmer que l'esprit n'a absolument rien à voir dans ces changements de la structure des gènes.

La modulation de l'expression génétique, par contre, implique :

  • l'activation ;
  • ou la mise hors circuit ;

de certains gènes, par des hormones, des messagers secondaires comme des biopuces, ceux-là même qui encodent les processus de l'esprit et du comportement liés à l'état ;

c'est en suivant cette voie que la science occidentale soutient qu'une communication entre esprit et gènes est possible.

Les libristes du web 4.0 ont besoins et envis d'un cadre légal et sécurisé pour développer leurs OS libre web 4.0 dans la transparance.

Par le kernel, de l'OS, grâce au tripode (bioéthique ; biodroit ; biopouvoir) c'est possible.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard