Fandom

Wiki Unkerneldesnanomondes

Chapitre « Que toute forme d'e-gouvernement web 4.0 n’est pas propre à tout pays »

123pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager
MicroÉtat.png

Livre I
Livre II
Livre III
Livre IV

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, bonjour !

C’est avec un grand plaisir que je vous accueille dans ce thème socioculturelle web 4.0.

Votre amicale présence sur Internet, dans les (terrain ; web), est un témoignage de :

  • Fraternité ;
  • Fidélité ;
  • Intérêt ;

pour tout (((biopuces, citoyen))) vivant, sans garanti, avec nos garantis vierges citoyens dans :

  • les (terrain ; web) ;
  • des (communes ; tribus web 4.0) ;

de notre duale nation Française.

Un témoignage de vos envies, peut-être, pour votre future cycle de vie web 4.0 garanti en télémédecine.

Je veux en effet développer cette présentation du fait que toute forme de e-gouvernement en immersion haptique n’est pas propre à tout pays sans un minimum de garanti publique.

Ceci dans le but de faciliter l'expression publique[1] de la volonté commune[2] de notre dual peuple Français.

J’ai également associé, à ce développement public, les prédécesseurs site[3], forum[4], de notre Chrysalide d'asso que j’ai eus le privilège de codévelopper grâce aux murmures des champs ioniques des microsociétés schizophréniques pendant des années afin de les repenser encore pour les rendre plus encore opérant grâce aux murmures des champs ioniques des microsociétés schizophréniques comme trisomiques, pour faciliter la naissance de notre corps de sujets de droit civil en immersion haptique. Acte fondamental pour notre État-nation schizophrenia en notre duale nation Française grâce à notre originelle virginale République comme notre État secret Français.

Respectueuses Relations Libres

Civisme[5] est Liberté

Observer que la thèse discipline est liberté n'est pas toujours à la porté de vu d'un(e) lycéen(ne) nous permet de mieux comprendre que l'intérêt général d'allier, sous garantie publique, discipline et liberté n'est pas à la portée de vu de tous les peuples trop immatures et subjugués.

Plus on médite cette thèse plus on en sent la valeur de vérité {1, 0}.

Plus on conteste sa vérité plus on donne occasion aux autres de l'établir par de nouvelles preuves.

Sans maîtrise la force haptique n'est que ruine

Où en sont notre duale médecine, notre société de la connaissance, notre multitude dispersée de (((biopuces, citoyen))) ?

La nouvelle mise en ordre sociale, due à notre nouvelle puissance haptique publique, va-t-elle entraîner une explosion des inégalités dans notre duale nation Française ?

Perspective théorique


Si l’on se place dans une perspective théorique comme Platon, il paraît évident qu’il y a un bon régime mixte pour notre virginale République Française.

En effet, toutes les lois de la nature, ministre de Dieu, s'appliquent à tous les humains.

Tous les humains développent, en permanence, leur ensemble de solutions qui répondes aux besoins comme aux envies, respectes l'équilibre comme le développement personnel de tout un chacun, parmi tout un chacun, en tout lieu comme en tout temps, dans leur lieu de vie garanti, légitime et sûr, pour leur vie quotidienne, en veillant au juste, actif, utile, équilibre des ressources pour faciliter le développement personnel entre toutes les parties prenantes de la duale unité nationale.

Alors, en théorie, tous les humains peuvent être gouvernés de la même façon si la biopolitique est la science de l’unification des fins des humains[6] membres de la duale cité (virginale commune, cité bionumérique) de notre duale nation Française.

Perspective pratique


Si l’on se place dans une perspective pratique seule, il n’y a pas de bon régime mixte, puisque, c'est un état intermédiaire, une transition, entre deux états stable :

  1. ancienne souveraineté nationale :
    • virginale République ;
  2. nouvelle duale souveraineté nationale :
    • (virginale République, État-nation schizophrenia, État secret).

Dans notre virginale souveraineté nationale Française

En France, le régime mixte a été mis en place grâce à l'établissement de notre Ve République pour lutter contre l’instabilité politique que connaissait la IV° République Française, dans le contexte de la montée en puissance du biopouvoir, sans garant en environnement bionumérique, heurtant notre virginale souveraineté nationale Française du seul fait du biocontrôle haptique des possesseurs de (((biopuces, citoyen))) électeurs .

Inégalités, sources de désordre social

En 2015, dans notre duale nation Française, en faisant des règles de l'Art haptique[7] notre principal facteur de production en économie de la connaissance, notre duale médecine comme notre société de la connaissance mettent en lumière les inégalités, sources de désordre social, qui préexistent dans l'accès de chacun à la connaissance haptique.

L’accès public à la connaissance des règles de l'Art haptique :

  • nécessaire à une respectueuse mutation libre ayant pour but l'union (((santé ; télésanté))) publique ;

est inégal, compte tenu de l’absence de garantie du libre arbitre[8] du (((biopuces, citoyen))) comme du handicap culturel de notre dual peuple Français.

L’Établissement public de notre duale souveraineté nationale Française

En 2015, le processus d'une respectueuse mutation libre et publique nous conduisant à l’établissement de notre duale souveraineté nationale, au vu des inégalités soulignées, risque d'être un facteur d'exclusion des populations les moins dotées en connaissance du domaine réel de la duale médecine.

Nécessaire à une respectueuse mutation libre ayant pour but l'union (((santé ; télésanté))) publique

Toute possession web 4.0, dite (((biopuces, citoyen))), sans garantie dans la multitude dispersée de tribus web 4.0, doivent être admises télépatients de la télémédecine Française.

Tout (((biopuces, citoyen))), sans garanti dans la multitude dispersée de tribus web 4.0, doit être admis, de fait, membres du corps des sujets de droit civil en immersion haptique, et ce dans l'intérêt général de notre dual nation Française.

Le devoir du prince

Afin de limiter les risques d'exclusion, créés par le mauvais usage de notre libre arbitre comme de nos handicaps culturels dans le domaine réel de la duale médecine, tout les pouvoirs publics, de toute notre duale nation Française, doivent accomplir le devoir du prince en aidant notre duale autorité souveraine Française à fixer, par une loi, le droit à un accès égalitaire à la connaissance de l'espace haptique public.

La connaissance est un bien particulier

La connaissance est un bien particulier inquantifiable et immatérielle, elle n'est pourtant pas un bien public, mais, les pouvoirs publics s'engagent dans une lutte contre les inégalités d'accès à la connaissance haptique.

Oscillations et rétroaction national basée sur la connaissance

Évoquons, en premier lieu, que du fait que notre duale nation Française n’a pas encore établi un royaume haptique...nos (((biopuces, citoyen))) Français ne sont pas encore membre du corps de "sujets de droit civil en immersion haptique" d’un Roi web 4.0 donnant vie, esprit, cohésion, dynamisme, au corps.

En effet, nos (((biopuces, citoyen))), sans garantis, sont encore, en 2015, dans la multitude dispersée de tribus en immersion haptique.

Si l’on peut accorder que les citoyens d’Andorre ont effectivement pour "prince" le président de la virginale République Française... la Constitution de la virginale nation Française rappelle, et visiblement c’est une nécessité, que dans notre virginale République Démocratique le souverain est et demeure... notre virginal peuple Français !

Notre peuple membre de notre virginale République Française ne demandent pas à un "prince" de les protéger...Mais demandent aux légitimes forces publiques : terrestre, maritime, aérienne, de réaliser la volonté de notre souverain ! Une légitime force publique, financée par les Français dans ce but... Et qui reçoit mandat pour ce faire... Quand les fonctionnaires, en immersion haptique, membres du Prince, eux, obtiennent leur biopouvoir par la loi.

En 2015, nos (((biopuces, citoyen))) dans la multitude dispersée, quant à eux, obtiennent leur biopouvoir sur d'autres (((biopuces, citoyen))) par la force.

La personne publique consomme et ne produit rien[9] et pour cause

Avant toute chose, dans le langage courant, le vocable "fonctionnaire" désigne l’ensemble du personnel de l’administration publique.

Mais au sens strict, les vrais fonctionnaires ne représentent qu’une partie de l’ensemble du personnel de l’administration publique, l’administration publique employant des agents publics titulaires (fonctionnaires et autres catégories) comme des agents non titulaires (auxiliaires, agents contractuels, vacataires).

Trois catégories de fonctionnaires A,B,C


Il existe trois catégories de fonctionnaires correspondant aux trois fonctions publiques :

  • les fonctionnaires de :
    • l’État ;
    • territoriaux ;
    • hospitaliers ;

mais définies par des critères communs.

Un fonctionnaire est une personne employée et nommée par une personne publique, dans un emploi permanent et titularisée à son poste dans un grade de la hiérarchie administrative.

La titularisation est un élément important


Les lauréats d’un concours de la fonction publique[10] effectuent souvent une période de stage afin de vérifier leurs aptitudes. Au terme de cette période, ils deviennent fonctionnaires par leur titularisation.

La titularisation est un acte pris par une autorité de l’administration qui les emploie (ex : décret du président de la République pour les préfets). La titularisation constitue une garantie obligeant l’administration publique à trouver au fonctionnaire un emploi correspondant à son grade en cas de suppression de son poste.

La situation des fonctionnaires est régie par une loi


En principe, seuls la loi ainsi que le règlement organisent leur statut. Cela n’empêche pas, en pratique, les fonctionnaires de participer très largement à la détermination de leurs conditions de télétravail en immersion haptique.

Ils le font d’abord grâce à des organismes paritaires comprenant des représentants :

  • de l’autorité administrative et des fonctionnaires ;

existant au sein de chaque administration mais aussi, plus généralement, par le biais de leurs syndicats.

Actuellement, le statut général de la fonction publique est issu de quatre lois, celle du 13 juillet 1983 sur les droits et obligations des fonctionnaires, celle du 11 janvier 1984 sur la fonction publique d’État, celle du 26 janvier 1984 sur la fonction publique territoriale et plus particulièrement celle du :

  • 9 janvier 1986 sur la fonction publique hospitalière.

Donc, dans tous les e-gouvernements web 4.0 du monde la personne publique consomme et ne produit rien.

D'où lui vient donc la substance consommée ?

Du travail de ses membres !

C'est le superflu haptique des particuliers qui produit le nécessaire du public

Notre grande association, notre État-nation schizophrenia, ne peut subsister qu'autant que le télétravail de ses sujets web 4.0, tel des télémédecins, rend plus que de besoins.

Or, cet excédent de ressource haptique n'est pas le même dans tous les pays du monde.

Qu’est-ce qu’une économie réelle basée sur la connaissance haptique ?

Qu’est-ce qu’une économie empirique basée sur la connaissance haptique[11] ?

La notion d’économie basée sur la connaissance rend compte du fait que :

  • la connaissance, plus encore que l’information, devient un facteur de production décisif ;

à l’opposé de la société industrielle, où le rôle primordial était joué par :

  • le capital ;
  • les matières premières.

Oscillations et rétroaction économique basée sur la connaissance

L’Économie réelle basée sur la connaissance


L'« économie réelle basée sur la connaissance » est une locution pour désigner l'activité économique basée sur la connaissance en dehors de sa partie spéculative.

L’Économie empirique basée sur la connaissance


L'« économie empirique basée sur la connaissance » est une locution pour désigner l'activité économique basée sur la connaissance dans sa partie spéculative, c'est-à-dire, dans sa boucle de rétroaction.

Ceci nous amène à distinguer, dans cette économie, des secteurs “intensifs en connaissance ou riche en méthode de conceptualisation relativisée à plusieurs sources” par rapport à des processus routiniers de production de biens ou de services.

Cette distinction doit toutefois être faite avec prudence :

Une activité basée sur la connaissance haptique[12] :

  • n’est pas obligatoirement une activité qui requiert que des qualifications techniques élevées[13] ;
    • l'usage d'interface neuronale indirecte (MindFlex, NIA, Epoc) grâce à OpenBCI est simple ;
  • comme une activité traditionnelle haptique n’est pas toujours peu qualifiée ;
    • certains téléservices aux (((biopuces, citoyen))) exigent une grande qualité de relation humaine, certains télémétiers manuels (télé-kinesthésie) exigent un savoir-faire implicite très spécialisé, et ceci n’est pas toujours identifié en public par notre virginale République comme de la connaissance haptique.

Par ailleurs, il faut éviter la confusion entre :

  1. secteurs intensifs en connaissance ou riche en méthode de conceptualisation relativisée à plusieurs sources (software) ;
  2. secteurs intensifs en biotechnologies (hardware).

Certes, les biotechnologies[14] de l’information et de la télécommunication pour (((biopuces, citoyen))), dits télépatients mis en relation haptique avec la télésanté grâce aux fournisseurs d'accès de la télémédecine, constituent une infrastructure de base pour notre royaume haptique Français, mais l’assimilation, des activités basées sur la connaissance, à des activités uniquement basées sur la télésanté[15] n’est pas correcte.

L’e-éducation[16] ou l'e-Art[17] sont tout aussi intensifs en connaissance que la télésécurité[18] des sociétés militaires privées (SMP)[19], œuvrant dans les domaines des PsyOps-Warfare de l'intelligence bioéconomique[20], même s’ils sont moins intensifs en santé.

Respectueuse mutation libre

Passer de l’expression “économie basée sur la connaissance” à l’expression “société de la connaissance” indique que, bien au-delà de la seule activité économique, c’est toute l’organisation de notre duale société industrielle matérielle et immatérielle, la mise en ordre de tout notre dual social, toute notre duale constitution Française, qui est marquée par cette primauté du facteur "Reconnaissance publique de la puissance haptique", au même titre qu'elle la été par les reconnaissance publique des puissances terrestre, maritime comme aérienne.

Construction Commune Publique

De plus, quand on parle de société de la connaissance haptique plutôt que de société de l’information, c’est pour mettre l’accent sur la quatrième dimensions haptique, notre construction commune et publique de notre duale nation Française grâce à notre télémédecine publique, notre télétravail comme notre téléloisir en immersion haptique public, et finalement la redécouverte du rôle clé de la ressource virginale humaine du citoyen pour la liberté, l'égalité en droit, de tous Français.

L’évolution vers une économie basée sur la connaissance haptique publique est certes structurante pour notre duale nation Française mais elle ne doit pas suivre une trajectoire prédéterminée par des intérêts privées.

Notre évolution publique doit être le fruit des stratégies des industries privées comme des initiatives publiques scientifiques, comme des décideurs politiques comme religieux ainsi que de l’influence stochastique des acteurs sociaux.

L'e-gouvernement web 4.0 tel le capitaine d'un navire

Les difficultés sont dans la manière de mettre en ordre ce tout subalterne :

  1. sage législateur web 4.0, 1-dividus et citoyens ;
  2. groupe web 4.0 imbriqué dans une virginale commune ;
  3. tribu web 4.0 imbriqué dans une virginale commune ;
  4. cité bionumérique imbriqué dans une virginale commune ;
  5. territoire bionumérique ;
  6. État-nation cybernétique imbriqué dans notre duale nation Française ;

de sorte que la construction commune et publique de notre société de la connaissance haptique Française n'altère pas, en affermissant sa propre constitution, la constitution générale de notre duale nation Française, comme de sorte que l'e-gouvernement web 4.0, de notre État-nation schizophrenia, distingue toujours sa force haptique particulière, destinée à sa propre conservation, de la force haptique publique de notre État-nation schizophrenia, qu'il met en œuvre grâce aux lois, destinée à la conservation de notre État-nation schizophrenia de notre duale nation Française.

Qu'en un mot, l'e-gouvernement web 4.0 soit toujours prêt à sacrifier, tel le capitaine d'un navire, l'e-gouvernement web 4.0, au (((biopuces, citoyen))) et non le peuple web 4.0 au e-gouvernement web 4.0. Fluctuat nec mergitur !

Les processus d’acquisition et de développement des compétences en immersion haptique dans l'environnement bionumérique, aussi bien au niveau des 1-dividus que des organisations cybernétiques, sont au cœur de cette évolution.

Les TIC publiques ont un double effet sur l'évolution de notre duale nation

Premier effet, les TIC publiques contribuent à une codification publique[21] qui mène à une croissance des connaissances haptiques publiques, qui conduit à une standardisation publique[22] puis une industrialisation publique[23] de nombreux téléservices publics, telles que la télémédecine, la télésécurité, le téléloisir, le télétravail, la télééducation, le téléArt, la téléjustice, la télééconomie, ..., la télédiplomatie. Questions de communication[24].

Deuxième effet, les TIC publiques facilite le glissement du secret à la transparence[25], c'est-à-dire :

  • la reconnaissance de la formation de la valeur tribale ou éthno-scientifique haptique ;

c'est-à-dire, la connaissance qui est considéré comme implicitement admis, fruit de l’expérience 1-dividuelle et e-collective web 4.0 privée, qui prône :

  • l'obscurantisme éthno-scientifique ;
  • le déni de biopouvoir ;

Les TIC publiques soulignent le rôle essentiel de la dynamique de groupe ou tribale web 4.0 dans la formation comme l’organisation sociétal des (((biopuces, citoyen))) télétravailleurs en immersion haptique dans notre duale nation.

Six paradoxes haptiques persistants[26]

Dans la pratique haptique publique, de nombreux obstacles existent sur notre chemin menant aux portes de notre société de la connaissance haptique publique. Bon nombre de nos (((biopuces, citoyen))) télétravailleurs sont encore aux portes de notre duale cité.

Ils concernent notamment :

  1. notre télééducation haptique publique Française ;
  2. notre téléArt haptique public Français ;
  3. notre télémédecine haptique publique Française ;
  4. notre organisation du télétravail, en immersion haptique, dans notre environnement bionumérique Français ;
  5. notre régulation du marché du télétravail, en immersion haptique, Français ;
  6. notre révolution numérique Française pour faciliter le maintient de notre légitime duale autorité souveraine Française grâce aux légitimes puissances législative comme médiatique face à notre côté obscur de la force haptique de notre multitude dispersée de (((biopuces, citoyen))).

C'est six paradoxes ne peuvent être levés ou biaisés que par des critiques argumentées, en publique, avec propositions constructives, en publique, pour faciliter le maintien de notre équilibre entre toutes nos parties prenantes pour faciliter une construction commune et publique du légitime contrat social pour nos (((biopuces, citoyen))) Français en immersion haptique.

Quels sont ces obstacles ?

On peut les appréhender sous la forme de six paradoxes haptiques

Premier provocation libératrice[27]


Alors que la plupart des chefs de tribus web 4.0 de la multitude dispersée, dits décideurs biopolitiques, plaident en faveur de l'établissement public de notre société de la connaissance haptique, émanant de l'établissement public du corps des sujets de droit civil en immersion haptique, on peut assister, dans les espaces de télétravail en immersion haptique, à une intensification croissante :

  • du taux et du temps d'occupation du courant de pensées exogène, dans le courant de pensées endogène du (((biopuces, citoyen))) télétravailleur, au moyen d'une interface neuronale directe[28] qui laisse trop peu de place à l’apprentissage réflexif et à la formation continuée.

Dans la multitude dispersée de tribus web 4.0, bien souvent, la pression sociétale[29] sur les rythmes comme les genres de télétravail en immersion haptique imposés au (((biopuces, citoyen))) télétravailleur, la cyberculture de l’urgence, l’obsession du juste à temps, ne peut pas permettre ni de prendre le recul nécessaire ni de trouver du temps à soi, pour se former.

Encore plus paradoxalement, c’est dans les métiers les plus qualifiés pour l'espace haptique que cette intensification du télétravail constitue un obstacle à la mise à jour des connaissances.

Deuxième provocation libératrice[30]


Alors que les investissements immatériels dans la connaissance haptique comme la formation sont largement reconnus comme une clé de la compétitivité comme de la qualité, les entreprises haptiques dans l'ombre du privée ne sont pas assez encouragées publiquement à considérer l’apprentissage comme un investissement et non pas comme un coût.

Dans trop de cas encore, la stratégie de formation d’une entreprise haptique se réduit à une pression en faveur de l’auto-formation des télétravailleurs, voire des dirigeants, sans encadrement institutionnel[31] du parcours de formation ni reconnaissance publique des compétences nouvellement acquises.

Troisième provocation libératrice[32]


Alors qu’une économie basée sur la connaissance haptique exige une élévation du niveau de qualification des (((biopuces, citoyen))) télétravailleurs comme une amélioration de la coopération, dans les situations de télétravail en immersion haptique, de nombreux investissements en TIC privilégient :

  1. une codification croissante des connaissances, qui aboutisse trop souvent en une parcellisation tribale ;
  2. une standardisation des tâches éthno-scientifiques, qui grève notre troisième révolution industrielle.

Alors que les usages créatifs des TIC demandent une bonne télécommunication interne, une compréhension globale des processus, des produits, des services, de l’entreprise haptique et les formes d’organisation du télétravail dans l'espace haptique restent encore largement prisonnières de l’héritage du taylorisme.

Quatrième provocation libératrice[33]


Alors que, pour faire face aux mutations comme aux incertitudes qui caractérisent l'émergence d'une économie basée sur la connaissance haptique public, il est nécessaire de développer en publique une notion d’employabilité[34] en immersion haptique qui allie flexibilité et sécurité.

En 2015, le fonctionnement du marché privé et public du télétravail dans notre duale nation Française multiplie les trajectoires professionnelles discontinues, sans cohérences, voire brisées où l'apprentissage 1-dividuel est difficile à valoriser dans des carrières ou dans des projets professionnels à long terme.

Cinquième provocation libératrice[35]


Alors qu’une société de la connaissance haptique repose sur la mise en valeur de l’expérience acquise en immersion haptique tout au long de la vie on assiste trop souvent à une mise à l’écart des (((biopuces, citoyen))) télétravailleurs de la multitude dispersée de tribus web 4.0 pour des motifs hagiographique[36].

En 2015, le fonctionnement du marché privé ou public du télétravail dans notre duale nation Française semble présenter le fait que l'expérience professionnel en immersion haptique basée sur l’apprentissage réflexif est paradoxalement exigée des plus jeunes débutant un cycle de vie haptique, pourtant, c'est débutants doivent encore acquérir l'expérience professionnel haptique des anciens, et l'expérience professionnel en immersion haptique est refusée aux plus expérimentés, qui ont investi du temps et de l’énergie dans l'expérience haptique, alors que le bon droit l'accord.

Sixième provocation libératrice[37]


Alors que la société de la connaissance haptique postule la liberté comme l'égalité en droit entre (((biopuces, citoyen))), adhérents au futur légitime pacte social du corps des sujets de droit civil en immersion haptique, on peut pensé que les clivages liés au genre "public-privé" persistent ou s’accroissent dans les métiers intensifs en connaissance haptique, notamment les métiers liés à notre télésanté publique ainsi que les postes d’encadrement de direction en général.

Anticiper les risques psychosociaux d’une économie basée sur la connaissance

Dans l’évolution vers une économie basée sur la connaissance haptique, les risques psychosociaux sont importants.

Ils doivent être anticipés.

Polarisation - Exclusion - sont les deux mots clés


Polarisation entre des modèles opposés d’organisation du télétravail :

  • un regain du taylorisme dans les tâches standardisées et banalisées ;
  • une organisation souple et “apprenante” pour les tâches qualifiées, créatives et évolutives.

Polarisation du marché du télétravail, entre :

  • des emplois assurés et valorisés dans le noyau dur de l’haptique ;
  • une constellation de téléemplois périphériques dans :
  • le télétravail temporaire, la télé-sous-traitance, l’externalisation, les statuts précaires, le télétravail indépendant mais subordonné, etc...

Polarisation dans les formes de télétravail flexible :

  • d’un côté, une disponibilité de plus en plus étendue, même dans les téléservices, une désynchronisation entre le temps de télétravail et les autres temps sociaux ;
  • d’un autre côté, des îlots de flexibilité socialement positive où le télétravail comme les horaires à la carte permettent de concilier activités professionnelles et activités personnelles ou sociales.

Quant à l’exclusion, elle prend plusieurs visages


Outre le fait qu’elle soit une conséquence logique de la polarisation elle se manifeste aussi dans l’accès aux téléemplois.

Le paradoxe d’une économie basée sur la connaissance haptique et d’un télétravail basé sur la compétence est que l’accès au téléemploi devient plus sélectif.

Quand l’apprentissage se fait surtout dans les situations de télétravail au sein d’une organisation la barrière à l’entrée est difficile à franchir pour ceux qui sont exclus du télétravail en immersion haptique.

De plus, dans une société où non seulement le télétravail mais aussi l’accès à la cyberculture à l’exercice de la citoyenneté deviennent tributaires d’une certaine familiarité avec les TIC les inégalités dans l’accès aux TIC et leurs usages haptiques peuvent renforcer les inégalités sociales existantes voire générer de nouveaux types d'exclusions.

Des Organisation Non Gouvernementales entre les acteurs concernés

La nature haptique du self et du soi, autour de soi comme en soi en notre dual voisinage, des difficultés à surmonter permet de préciser ce que l’on doit entendre par “parties prenantes” dans la construction commune d’une société de la connaissance haptique.

Il s’agit, non seulement, des partenaires sociaux au sein des familles web 4.0 possesseuses de (((biopuces, citoyen))) Française, tant au niveau national que territorial, mais aussi des opérateurs institutionnels[38] de la formation initiale et continuée à tous les niveaux, et des agents de changement publics ou privés[39] qui peuvent faire évoluer l’organisation du télétravail en immersion haptique comme le fonctionnement du marché du télétravail autour de soi comme en soi.

Trois domaines propices aux asso

Trois domaines sont particulièrement propices à la construction d'associations entre les acteurs de la société de la connaissance haptique, associations qui nécessitent, bien entendu, un suivi institutionnel au niveau des politiques et biopolitiques, autour de soi comme en soi, à mener :

  • formation en immersion haptique ;
  • organisation du télétravail ;
  • politique et biopolitique du temps à soi.

Défis scolaire pour la société de la connaissance haptique


L’éducation comme la formation en immersion haptique sont des défis de premier ordre pour la société de la connaissance haptique.

Ces défis comportent de nombreux aspects.

Comment réaliser concrètement l’objectif de formation tout au long de la vie, et avec quelles coopérations entre les partenaires concernés ?

Comment la formation peut-elle corriger les disparités liées au genre ?

Comment améliorer la qualité, mais aussi l’attractivité des formations supérieures qui combinent la biotechnologie et la gestion de l'espace haptique, y compris la gestion du changement autour de soi comme en soi, sans se tromper dans ses compensations ?

Comment introduire les TIC non pas comme un objectif en soi, mais comme un support de l’énergie créative dans la formation aux métiers basés sur la connaissance haptique ?

Défi structurel pour la société de la connaissance haptique


En termes d’organisation du télétravail en immersion haptique, l’enjeu est de favoriser toutes “organisations apprenantes”, c’est-à-dire, qui intègrent dans leur fonctionnement tout les processus en immersion haptique :

  1. d'apprentissage ;
  2. de processus de survie ;
  3. de pérennité ;

dans leur cyberculture mettant en œuvre une cyber-éducation facilitant l'établissement de nouvelles cyber-abitude sans rompre avec la politique comme la biopolitique, autour de soi comme en soi, du développement des bonnes pratiques de l'usage humain des êtres humains (((biopuces, citoyen))).

Une “organisation apprenante”, doit faciliter la participation active dans l’expression de tous les savoirs, à partir d’un diagnostic de l’état des compétences et du besoin de développement des compétences grâce à un référentiel de compétence, un cahier des charges fonctionnelles, un journal de bord du (((biopuces, citoyen))).

Problématique Sociale

Souvent, le problème n’est pas tellement l’absence de connaissances des règles de l'Art haptique, mais plutôt leur utilisation inefficace, soit à cause d’une inadéquation entre les (((biopuces, citoyen))) salariés ou les postes de télétravail, faute d’un management adéquat.

La concertation, entre téléemployeurs et téléemployés, fait partie intégrante du processus d’apprentissage organisationnel, processus qui est à la recherche du meilleur équilibre et développement personnel des (((biopuces, citoyen))) entre les méthodes formelles et informelles de dialogue social.

Les changements organisationnels ne sont pas possibles sans le soutien des (((biopuces, citoyen))) salariés supplées par agents de changement publics ou privés institutionnels.

Comment mettre en valeur les “bonnes pratiques des règles de l'Art haptique” comme développer des incitants dans ce domaine ?

Le self et le soi, autour de soi comme en soi[40]

Enfin, la société de la connaissance haptique a besoin d’une politique comme d'une biopolitique du temps à soi qui dépasse la seule question de l’aménagement du temps de télétravail en immersion haptique.

Puisque le développement en immersion haptique, d’une organisation du télétravail comme d’un marché du télétravail plus flexibles, brouille les virginals repères classiques de :

  1. la sphère à soi ;
  2. la sphère familiale ;
  3. la sphère professionnelle.

Comment rendre celles-ci plus conciliables pour soi ?

Grâce aux “bonnes pratiques” du Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles avec MERISE ?

L’apprentissage tout au long de la vie relève également de la politique comme de la biopolitique du temps à soi, pas seulement de la virginale politique de formation.

La fin de carrière des télétravailleurs âgés, en immersion haptique, passe par un meilleur équilibre entre le temps de télétravail productif et le temps de télétravail à consacrer à la transmission des savoirs haptiques.

Ce sont à la fois des mesures au niveau politique et biopolitique comme au niveau de l’organisation des téléentreprises qui peuvent favoriser une combinaison plus harmonieuse de ces différents temps sociaux.

Bref, la société de la connaissance haptique ne se résume pas à un cocktail de Nasdaq, de Biffi(M13) pour Wifi, de commerce bioélectronique et de cyberculture branchée au moyen d'algorithmes neurologiques adaptatifs[41], de MatLab[42], pour "PowerGlove[43]" usant de "parabola inflatable ballon[44]" pour le "Virtual Silk Highway[45]" la société de la connaissance haptique concerne d’abord le (((biopuces, citoyen))) télétravaileur dans ses aspects les plus quotidiens, comme la capacité des partenaires sociaux à occuper de nouveaux champs d’intervention.

Connaissance haptique codifiée ..?

Dans une économie basée sur la connaissance haptique, il est important de distinguer deux types de connaissances :

  1. la connaissance codifiée, donc, indépendante du producteur de solution haptique ;
  2. la connaissance tacite, de ce fait, dépendante du producteur de solution haptique.

La connaissance haptique codifiée est celle qui peut être transcrite dans des procédures structurées ou dans des raisonnements logiques, bref celle qui peut être transformée en information indépendante du producteur.

Cette connaissance haptique transformée en information publique devient alors un produit commercialisable qui peut être facilement stocké dans des bases de données, introduit dans des systèmes experts, reproduit en de nombreux exemplaires, transmis à travers des réseaux publics.

La tendance à la codification des connaissances haptiques est croissante, ainsi que le développement d’outils permettant d’utiliser cette connaissance codifiée.

Les TIC y jouent un rôle central

Connaissance haptique codifiée


Les TIC augmentent la valeur ajoutée de la connaissance haptique codifiée en permettant son transfert à longue distance et à faible coût.

Pour les entreprises haptiques, le premier avantage de la codification est qu’elle réduit certains coûts liés à l’acquisition des connaissances. L’accès à des bases de données peut s’avérer moins cher que la constitution d’un centre de documentation. Le recours à un système expert peut être plus efficient que de s’adjoindre ses propres experts, mais le coût ne sera pas forcément moindre.

Le fait de codifier la connaissance haptique, de l’inscrire sur un support, a pour effet de donner à la connaissance haptique des propriétés semblables à celles d’un bien matériel. Elle peut faire l’objet de transactions, être vendue, achetée, stockée, mais attention à la date de péremption ! La limite la plus importante de la codification des connaissances haptiques est certainement le changement.

La codification des connaissances haptiques est un processus complexe et coûteux, mais la durée de vie des connaissances haptiques codifiées peut être très brève. Il faut souvent investir beaucoup pour comprendre et exploiter la connaissance haptique codifiée.

Connaissance haptique tacite


Par contraste, la connaissance haptique tacite est la connaissance qui reste dépendante du producteur.

Elle ne peut pas être traduite dans un langage bioinformatique, ni fixée dans un format spécifique.

La qualification d’un (((biopuces, citoyen))) télétravailleur comprend des connaissances haptiques codifiables mais aussi une part importante de connaissance haptique tacite.

Un (((biopuces, citoyen))) télétravailleur qualifiée suit dans son télétravail, de manière inconsciente, des règles qui ne sont pas connues en tant que telles, mais qui relèvent de sa qualification comme de son expérience en immersion haptique.

La connaissance haptique tacite fait référence à des actions que l’on peut réaliser sans être capable d’expliquer complètement comment on y parvient, ainsi qu’à des aptitudes, des modes de raisonnement, qui sont mis en œuvre de manière inconsciente en immersion haptique.

On pense ici, par exemple, à tout ce qui constitue la touche e-commerciale, le sens des affaires haptiques, l’aptitude pédagogique, le coup de main, bref un ensemble de choses difficiles à recenser, mais qui font qu’un (((biopuces, citoyen))) télétravailleur est bon, compétent, doué ou performant dans une activité haptique.

Comme William Gilbert et Francis Bacon nous l'ont montrés au début des années 1600, la transmission de la connaissance haptique tacite ne passe pas que par les ordinateurs, les interfaces neuronales directes dans les réseaux sociaux, la connaissance haptique tacite passe par des formes d’interaction sociale proches de l’apprentissage.

La connaissance haptique tacite ne peut être ni vendue, ni acquise, sur un marché légal et son transfert est extrêmement sensible aux contextes psychosociaux.

Les croyances et les modes d’interprétation communs, qui rendent la communication possible, font également partie des connaissances tacites.

Par ailleurs, une codification accrue ne diminue pas l’importance de la connaissance haptique tacite. Des compétences restent indispensables pour s’approprier la connaissance haptique codifiée, la repérer, la sélectionner, l’interpréter et la mettre en œuvre à bon escient.

L’accès facile et peu coûteux à une surabondance d’information haptique rend les compétences comme les aptitudes d’autant plus nécessaires pour sélectionner cette information et en faire un usage efficient.

Connaissance codifiée et connaissance tacite sont complémentaires

Ce rapport dépend de la fertilité du climat comme de la sorte de télétravail que le territoire bionumérique de la duale nation exige comme de la nature, la richesse, des ressources, tant mises en œuvre que produites de ses productions comme de la puissance exécutive de ses habitants, de la plus ou moins grande consommation collaborative qui leur est nécessaire et de plusieurs autres rapports semblables desquels il est composé.

Nature du e-gouvernement web 4.0

D'autre part, tous les e-gouvernements web 4.0 ne sont pas de même nature, il y en a de plus ou moins dévorants les (((biopuces, citoyen))) télétravailleurs. Les différences de nature sont fondées sur le principe que :

  • plus les contributions haptiques publiques[46] s'éloignent biopolitiquement[47] de leur source humaine (bioéthique[48], biodroit[49], biopouvoir[50]), plus elles sont onéreuses au dual peuple.

Incidence fiscale de la charge effective cognitivo-comportementale[51]

Il faut mesurer cette surcharge cognitivo-comportementale[52] en le (((biopuces, citoyen))) télétravailleur sur le chemin de transduction[53] que la quantité des impositions cognitivo-comportementale ont à faire pour retourner dans les mains dont la quantité des impositions cognitivo-comportementale sont sorties !

Imposition en immersion haptique[54]

Quand cette circulation de charge effective cognitive-comportementale[55] en immersion haptique est prompte, bien établie, qu'on paye bio-politiquement peu, ou beaucoup, il n'importe, car le dual peuple est toujours riche !

Les économies basées sur la connaissance vont toujours bien !

Au contraire, quelque peu que le dual peuple donne de soi en immersion haptique, quand ce peu ne lui revient pas, en donnant toujours, bientôt il s'épuise, la duale nation n'est jamais riche ! Le dual peuple est toujours gueux !

Contrôle fiscal en immersion haptique[56]

Eliot Ness est un exemple !

Distance biopolitique[57] du dual peuple aux divers e-gouvernements web 4.0

Il suit, de là, que plus la distance biopolitique du dual peuple aux divers e-gouvernements web 4.0 augmente plus la multitude dispersée de chefs de tributs web 4.0 devient onéreuse[58] à sa duale nation, alors que dans la virginale République Démocratique, la parti virginale, du dual peuple, est la moins chargée publiquement.

Rapprochement biopolitique[59] du dual peuple aux divers e-gouvernements web 4.0

Institution publique de la parti en immersion haptique du dual peuple


Grâce à l'institution publique du peuple web 4.0, donc, l'établissement public du corps des sujets de droit en immersion haptique de la duale nation, on peut noter une diminution de la distance biopolitique du dual peuple aux divers e-gouvernements web 4.0.

Institution publique du souverain web 4.0 du corps des sujets de droit en immersion haptique


Là, le corps sans voie pour exprimer en public sa légitime volonté générale a un souverain pour l'exprimer.

Institution publique du e-gouvernement web 4.0 grâce à une loi du souverain en immersion haptique


Là, le corps sans légitime force publique pour mettre en œuvre en public sa légitime volonté générale a un e-gouvernement web 4.0 pour l’exécuter.

Du biopouvoir à la démocratie

Là, on observe que toute forme d'e-gouvernement web 4.0 n’est pas propre à tout pays

Serte, dans la monarchie web 4.0 le peuple web 4.0 enfant, immature et subjugué, porte le plus grand poids.

Dans l'aristocratie web 4.0 le peuple web 4.0 adolescent, moins immature et subjugué, doit l'être moins.

Dans la démocratie web 4.0 le peuple web 4.0 adulte, lucide et aguerri à l'Art de la légistique, doit l'être moins encore.

La monarchie web 4.0 ne convient donc qu'aux duales nations naissantes sous tutelles.

L'aristocratie web 4.0 convient aux États-nations cybernétiques adolescents en richesse ainsi qu'en grandeur humaniste sous curatelles

La démocratie web 4.0 convient aux États-nations cybernétiques adultes lucides majeurs émancipés.

En effet, plus on y réfléchit plus on trouve de différence entre divers États-nations dits libres.

Dans les premiers, tout s'emploie à l'utilité commune.

Dans les autres les forces publiques et particulières sont réciproques et une force s'augmente par l'affaiblissement de l'autre.

Enfin, au lieu de gouverner les sujets pour les rendre heureux le despotisme les rend misérables pour juste le plaisir personnel de les gouverner.

Voilà donc dans chaque climat des causes naturelles sur lesquelles on peut assigner la forme :

  • d'e-gouvernement web 4.0 ;

à laquelle la force du climat l'entraîne et dire même quelle espèce d'habitants il doit avoir.

  1. Les duales cités socioculturellement ingrates, stériles, où le produit haptique ne vaut pas le télétravail, doivent rester incultes, désertes ou seulement peuplés d'e-sauvages web 4.0.
  2. Les duales cités où le télétravail des (((biopuces, citoyen))) ne rend exactement que le nécessaire, doivent être habités par des proto-peuples barbares web 4.0.
  3. Les duales cités où l'excès du produit haptique sur le télétravail est médiocre conviennent aux duals peuples libres.
  4. Ceux où le territoire bionumérique est abondant et fertile donne beaucoup de produit haptique pour peu de télétravail veulent être gouvernés d’abord monarchiquement pour consumer, par le luxe du prince web 4.0, l'excès du superflu des sujets web 4.0, car il vaut mieux, parait-il, que cet excès soit absorbé par les fonctionnaires que dissipé par les particuliers.

Il y a des exceptions, je le sais, mais ces exceptions mêmes confirment la règle en ce qu'elles produisent, tôt ou tard, des révolutions qui ramènent les choses dans l'ordre de la nature.

Distinguons toujours :

  • les lois générales ;

des causes particulières, qui peuvent en modifier l'effet.

Plus le même nombre de (((biopuces, citoyen))) occupe un grand espace haptique ou règne l'inégalité source de désordre social, tel la multitude dispersée de tribus en immersion haptique, plus les révoltes deviennent difficiles.

Parce qu'on ne peut se concerter ni promptement, ni secrètement, qu'il est toujours facile aux tribus web 4.0 d'éventer les projets, de couper les communications haptiques.

Mais, plus un dual peuple nombreux se rapproche, moins les divers e-gouvernement web 4.0 peuvent usurper sur le dual souverain, les chefs délibèrent aussi sûrement dans leurs chambres haptiques que le prince web 4.0 dans son conseil en immersion haptique et la duale foule s'assemble aussitôt dans les duales places que les duales troupes dans leurs duals quartiers.

L'avantage d'un agrégat de divers e-gouvernements web 4.0 tyranniques dans la multitude dispersée est donc, en ceci, d'agir à grandes distances de façon furtive aux yeux de la vierge République !

À l'aide de ses duals points d'appui, muni de kalachnikov et perceptron[60] que l'agrégat se donne, sa duale force augmente dans les territoires bio-numériques tout autant que celle de ses duals leviers.

L'avantage de notre dual peuple est la puissance médiatique et législative

La force commune publique de notre dual peuple n'agit que concentrée.

La force commune publique de notre dual peuple s'évapore, se perd, en s'étendant. Comme l'effet de la poudre à canon, éparse à terre, qui ne prend feu que grain à grain.

Les bêtes féroces ne règnent que dans les déserts

Les pays les moins publiquement peuplés en (((biopuces, citoyen))) sont ainsi les plus propres à la tyrannie dans la multitude dispersée de tribus en immersion haptique dans l'ombre du privé[61].

Rôle des Chrysalides (site, forum, wiki)[62] d'asso-ruche[63] dans le maintient de notre duale souveraineté nationale

(médiatique ; législatif) sont les clés pour construire ensemble notre dual lieu de vie légitime et sûr.

Observons tout indicateurs socioculturels tels que :

  • le nombre de propositions de contrat social bionumérique ou principes du droit biopolitique, amateurs ou professionnels ;
  • le nombre de réseaux sociaux en immersion haptique publique ;
  • le nombre de Chrysalide (site ; forum ; wiki) tchat, tweet ;
  • la qualité de résonance de l'axe (Open Source, Open Science) de Open Data ;
  • la qualité de solutions socioculturelles présentées grâce aux déferlantes (nanobio, synbio, Art de la légistique axé web 4.0) sur Internet.

Notes et références

  1. expression publique
  2. notre volonté commune
  3. site
  4. forum
  5. Civisme
  6. la biopolitique est la science de l’unification des fins des humains
  7. règles de l'Art haptique
  8. absence de garantie du libre arbitre
  9. La personne publique consomme et ne produit rien
  10. la fonction publique
  11. Qu’est-ce qu’une économie empirique basée sur la connaissance haptique
  12. Une activité basée sur la connaissance haptique
  13. une activité qui requiert que des qualifications techniques élevées
  14. biotechnologies
  15. la télésanté
  16. L’e-éducation
  17. l'e-Art
  18. la télésécurité
  19. sociétés militaires privées (SMP)
  20. PsyOps-Warfare de l'intelligence bioéconomique
  21. codification publique
  22. standardisation publique
  23. industrialisation publique
  24. Questions de communication
  25. du secret à la transparence
  26. Six paradoxes haptiques persistants
  27. Premier provocation libératrice
  28. interface neuronale directe
  29. la pression sociétale
  30. Deuxième provocation libératrice
  31. encadrement institutionnel
  32. Troisième provocation libératrice
  33. Quatrième provocation libératrice
  34. notion d’employabilité
  35. Cinquième provocation libératrice
  36. hagiographique
  37. Sixième provocation libératrice
  38. opérateurs institutionnels
  39. agents de changement publics ou privés
  40. Le self et le soi, autour de soi comme en soi
  41. cyberculture branchée au moyen d'algorithmes neurologiques adaptatifs
  42. MatLab
  43. PowerGlove
  44. parabola inflatable ballon
  45. Virtual Silk Highway
  46. contributions haptiques publiques
  47. biopolitiquement
  48. bioéthique
  49. biodroit
  50. biopouvoir
  51. Incidence fiscale de la charge effective cognitivo-comportementale
  52. surcharge cognitivo-comportementale
  53. chemin de transduction
  54. Imposition en immersion haptique
  55. charge cognitive-comportementale
  56. Contrôle fiscal en immersion haptique
  57. Distance biopolitique
  58. plus la multitude dispersée de tributs web 4.0 devient onéreuse
  59. Rapprochement biopolitique
  60. muni de kalachnikov et perceptron
  61. tribus en immersion haptique dans l'ombre du privé
  62. Chrysalides (site, forum, wiki)
  63. asso-ruche

Version imprimable

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard