FANDOM


MicroÉtat

Livre I
Livre II
Livre III
Livre IV

Le contrat social bionumérique obéit aux conditions suivantes

Le contrat social bionumérique doit être librement débattu, individuellement consenti, signé, manu propria, par tous ceux qui y participent.

Si la discussion était empêchée, tronquée, escamotée, si le consentement était surpris par dol, si la signature était donnée en blanc, de confiance, sans lecture des articles avec explication préalable, ou si même, comme le serment militaire, elle était préjugée et forcée, le contrat social bionumérique ne serait plus alors qu'une conspiration contre la liberté civilisé en immersion haptique dans l'environnement bionumérique.

Une conspiration contre la mise en ordre sociale haptique en environnement bionumérique des 1-dividus les moins aguerris en biopolitique (bioéthique ; biodroit ; biopouvoir), les plus handicapés comme les plus nombreux. Une spoliation systématique, contre laquelle tout moyen de résistance web 4.0 et même de revoltes web 4.0 légitimes pourrait devenir un droit et un devoir pour notre duale nation Française.

Les conventions générales peuvent seules brider toutes les forces de notre duale nation

La première, la plus importante conséquence des principes établis dans le livre I est que la volonté générale web 4.0 ne peut pas seule diriger toutes les forces de notre État-nation schizophrenia dans notre duale nation Française, selon une approche rationnelle méthodique, une progression logique cohérente objective.

Il faut associer la force haptique en immersion dans l'environnement bionumérique, c'est-à-dire le biopouvoir de souveraineté web 4.0, à la volonté générale web 4.0, pour le suppléer, l'améliorer dans son rôle dans notre institution web 4.0 qui est le bien commun.

Ici, l'acte fondamental, en immersion haptique dans l'environnement bionumérique, est l'octroie d'une part de biopouvoir de souveraineté web 4.0 à tous 1-dividu adhérent à notre contrat social bionumérique.

Le contrat social bionumérique rend notre État-nation schizophrenia souverain

Il n’y a pas, en effet, d’autorité qui lui soit supérieure. Produit d’une convention, notre État-nation schizophrenia repose exclusivement sur l’association d'entités dont est reconnue la capacité à être sujets de droit.

Les 1-dividus obéissent aux lois qu’ils se sont eux-mêmes fixées

Les 1-dividus obéissent aux lois qu’ils se sont eux-mêmes fixées grâce à la raison et au nom de l’intérêt commun.

Est e-citoyen web 4.0 l'adhérent au contrat social bionumérique qui a, d'une part, la force haptique, d'autre part, la volonté, de participe directement à l'acte d’autorité souveraine web 4.0, l'exercice de la volonté générale web 4.0 de notre État-nation schizophrenia.

Pour être morale, juste, actif, utile, chaque volonté de notre corps web 4.0 social doit rester libre.

Ainsi :

  • « Chacun de nous met en commun :
    1. son couple (esprit ; corps) ;
    2. toute sa force haptique en immersion dans l’environnement bionumérique de son couple (biopuces ; citoyen) ;
  • sous la suprême direction de la volonté générale de notre État-nation schizophrenia.
  • Nous recevons en corps social web 4.0 chaque adhérent comme partie indivisible du tout.
  • Dans notre État-nation schizophrenia, de notre duale nation Française, tout adhérent a droit à :
    • une part de souveraineté web 4.0 inaliénable et indivisible ;
    • une part de biopouvoir de souveraineté web 4.0 inaliénable et indivisible ;
  • octroi de notre État-nation schizophrenia, pour assuré l'1-dividu de ses libertés fondamentales, sa liberté de conscience, son libre arbitre, sa liberté de construire l'idée, sa force neuro-psycho-biologique pour l'exécuter, c'est-à-dire, son biopouvoir de souveraineté web 4.0 ».

Toute action libre est un effet qui résulte du concours de deux causes : force et volonté

Que se passerait-il si[1]...l'aboutissant web 4.0, dit schizophrène, a la volonté de s'exprimer lors d'une assemblé, par exemple dans l'isoloir d'un bureau de vote, et là il sent la télé présence d'entités virtuelles d'e-collectif web 4.0 en lui, tout à coup l'empathie l'envahit, c'est comme si des (((tribus web 4.0))) avaient le privilège d'usurpaient, grâce à divers (((kernels web 4.0 privés))), son courant de pensées endogène portant sa raison étayées par sa conscience, ses sentiments, sa cause biopolitique, d'usurpaient au moyens de plusieurs courants de pensées exogène, émanant de plusieurs (((biopuces ; citoyen))), membres des (((kernels web 4.0 privés))), dont l'un des (((biopuces ; citoyen))) aurait le biocontrôle des yeux de l'aboutissant web 4.0, l'autre des oreilles, l'autre de la peau, l'autre du nez, l'autre de la langue, l'autre de la conscience, l'autre des sentiments, l'autre le biocontrôle de la cause biopolitique de l'aboutissant web 4.0, et rien de plus...Alors...le regard de notre duale communauté Française interpelle l'aboutissant web 4.0 dans son dual voisinage, tel un coup de nerf, pour sauvegarder, restaurer, son être originel d'aboutissant web 4.0, le remettre sur sa bonne route neurologique adaptatif, ainsi que pour renvoyer à eux-même aboutissant web 4.0 et e-collectif web 4.0.

Même si on ne dépend pas de notre duale communauté elle nous interpelle, malgré tout et nous aliène au contrat social bionumérique que les 1-dividus ont souscrit. Lui l'1-dividu n'est jamais, ou si peu, lui-même lorsque l'e-collectif web 4.0 l'exprime en l'usurpant. Télésurveillance, biocontrôle, d'e-collectif web 4.0, renvoie l'1-dividu à lui-même, e-collectif web 4.0 est ce qui l'interpelle, le juge et peut le corrompre. Sans le regard bien veillant de notre duale communauté Française l'1-dividu deviens étranger à lui-même, il n'est plus soi, son libre arbitre lui permet de se construire l'idée d'un rôle et son biopouvoir de souveraineté d'offrir une façade à son dual voisinage. Sa dépendance envers sa façade n'est qu'une forme d'aliénation particulière, celle d'un autrui servant d'auparavant.

Autrui constitue la limite à son action. Si toute action s'effectue sans autrui, elle ne peut s'exécuter qu'au détriment d'autrui.

Conjecturer la possession web 4.0 illégitime dite prise d'otage web 4.0

Étant donné l'idée fondamentale que tout être humain prothésé web 4.0, dit 1-dividu, a son couple (esprit ; corps) sous télésurveillance comme sous biocontrôle d'au moins un e-collectif web 4.0 en immersion haptique dans l'environnement bionumérique, conjecturons que l'être prothésé web 4.0 pourrait être victime d'une prise d'otage web 4.0 ? Comment savoir ?

Les nombreux résultats des confrontations :

  • prévisions (théoriques) / résultats (pratiques) ;

d’expérimentations locales réglementaire et législative en sciences humaines et sociales, en immersion haptique dans l'environnement bionumérique, permettrons de réfuter ou valider les hypothèses en cours dans les années 10.

Droit d'ingérence web 4.0

Avant toute chose, notre dual peuple Français doit établir en droit la légitimité du pouvoir biopolitique de notre duale communauté (virginale République ; schizophrenia ; État secret).

Pour connaitre l'état des possessions web 4.0 illégitimes (prises d'otages web 4.0) dans notre duale nation :

  • notre duale communauté a le devoir de s'assurer du respect du contrat social bionumérique ou principes du droit biopolitique de notre État-nation schizophrenia dans notre duale nation Française grâce à l'institution du garant du contrat social bionumérique (souverain web 4.0), grâce à l'institution judiciaire des gardiens du droit civil bionumérique (magistrats web 4.0), grâce aux gardiens de la paix web 4.0.
  • En particulier, notre duale communauté a le devoir de s'assurer du respect du contrat social bionumérique entre (((chef de tribu web 4.0))) et (((être numérisé vivant))) pour l'être numérisé vivant comme pour le chef de tribu web 4.0 membres de la multitude dispersée des tribus web 4.0.
  • En usant du droit d'ingérence web 4.0 pour la télésurveillance comme pour le biocontrôle national mais exogène de toute tribu web 4.0 au moyen de la duale communauté Française, dans un légitime cadre légal, télé sécurisé dans la transparence de notre duale nation Française.

La duale communauté a le devoir de s'informer sur :

  • la biopolitique (bioéthique ; biodroit ; biopouvoir) du couple (1-dividu ; e-collectif web 4.0).
  • Comment le couple raisonne (crise ; ... ; développement personnel) ?
  • Quelle est la puissance de produire du couple (1-dividu ; e-collectif) :
    • performance haptique : dispositifs haptiques <==> interface neuronale directe ?
  • Pour produire quoi : éducation, Art, santé, ... , justice, économie, sécurité ?
  • Le chef de tribu web 4.0 souffre-t-il de schizophrénie biopolitique (ombre ; lumière) ?

L'orientation de la production de ressource sécuritaire est choisi pour privilégié la relation de couple (1-dividu ; schizophrenia) en accord avec le contrat social bionumérique ou principes du droit biopolitique de notre État-nation schizophrenia vis-à-vis de la relation de couple (e-collectif web 4.0 ; État-nation schizophrenia) en accord avec notre contrat social bionumérique ou principes du droit biopolitique de notre État-nation schizophrenia.

Si l'opposition des intérêts particuliers (vierges ; prothésés) a rendu nécessaire la fondation des sociétés civile, civile bionumérique c'est l'accord des intérêts particuliers pour sauvegarder, restaurer, développer, notre souveraineté nationale sur l'acte fondamental en immersion haptique, environnement bionumérique, de l'octroie d'une part de biopouvoir de souveraineté incessible, invendable, inviolable, à tous 1-dividu adhérent à notre contrat social bionumérique, qui rend possible la fondation.

C'est ce qu'il y a de commun entre vierge et prothésé dans ces différents intérêts sur notre biopouvoir de souveraineté incessible, invendable, inviolable, pour notre dual multi-souverain incessible, invendable, inviolable qui forme notre dual lien social.

S'il n'y avait pas quelque point dans lequel tous les intérêts s'accordent aucune duale nation composée de sociétés civile, civile bionumérique, ne saurait exister.

Or, c'est uniquement sur cet intérêt commun que notre duale nation composé de sociétés civile, civile bionumérique, doit être gouvernée.

Je dis donc ce qui doit être fait dans l'intérêt général

Le biopouvoir de souveraineté web 4.0 :

  • n'étant que la force web 4.0 nécessaire au e-citoyen web 4.0 pour participer à l'exercice de la volonté générale en immersion haptique dans l'environnement bionumérique de notre duale nation ;

ne doit jamais être aliéner.

Notre dual multi-souverain qui n'est qu'un être moral et collectif ne peut être représenté que par lui-même.

Son représentant émane donc de notre dual peuple, est élu par notre dual peuple pour notre dual peuple de notre duale nation.

S'il est possible qu'une force web 4.0 particulière s'accorde sur quelques points avec la force web 4.0 générale, il est impossible que cet accord soit durable, constant.

La force web 4.0 particulière tend, par sa nature, aux préférences.

La force web 4.0 générale tend, par sa nature, à l'égalité.

Il est plus impossible encore qu'on ait un garant de cet accord, quand bien même il devrait toujours exister !

Ce ne serait pas un effet des règles de l'art mais du hasard.

L’autorité souveraine peut bien dire :

  • "nous avons la force haptique actuellement de forcer ce que force haptiquement actuellement tel être prothésé web 4.0 ou du moins ce qu'on lui entend dire forcer" ;

mais l’autorité souveraine ne peut pas dire :

  • "Ce que cet être prothésé web 4.0 forcera haptiquement demain nous l'Autorité souveraine nous le forcerons encore" ;

puisqu'il est absurde que la force web 4.0 générale se donne des chaînes pour l'avenir.

Un peuple web 4.0 obéissant n'est pas un peuple !

Puisqu'il ne dépend d'aucune force web 4.0 libre de consentir à rien de contraire à l'équilibre, au développement personnel, de l'1-dividu qui veut.

Si le peuple web 4.0 promet d'obéir il se dissout par cet acte !

Le peuple web 4.0 perd sa qualité de peuple.

Un maître détruit le corps biopolitique dans le souverain web 4.0

Dès l'instant où il y a un maître, il n'y a plus de souverain web 4.0 dès lors le corps biopolitique web 4.0 est détruit.

« La révolution bionumérique cesse dès l’instant où il faut se sacrifier pour elle. » !

Il faut être attentif à soi !

Entrer en résistance (apprentissage + processus de survie).

Mettre en œuvre quelques ressources publiques, sociales, culturelles, industrielles, qui facilitent les recadrage.

Recadrer :

  1. au bon moment (présence de ressource industrielles qui fonctionne, facilite, le tissage d'une solution) ;
  2. au bon niveau (capital culturel qui fonctionne, facilite, le tissage d'une solution) ;
  3. au bon endroit (capital social qui fonctionne, facilite, la mise en œuvre d'une solution).

Il ne faut pas précipiter un recadrage sinon on construirait une dictature révolutionnaire bionumérique.

Il faut dire que les ordres des chefs de tribus web 4.0, de l'actuelle multitude dispersée, ne puissent passer pour des volontés générales, tant que notre dual peuple souverain, libre de s'y opposer, ne le fait lui-même.

Du silence conjecturer le consentement !

En pareil cas, du silence universel, on doit conjecturer le consentement de notre dual peuple.

Ceci s'expliquera plus loin.

Notes et références

  1. Que se passerait-il si

Version imprimable

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard